Maître Zalman Haouzi est un avocat criminaliste basé à Montréal, et exerce depuis plus de dix ans. Doté d’une solide expérience juridique, il représente des clients accusés de toute sorte de crime.  Après avoir obtenu un baccalauréat en psychologie à l’Université de McGill, il s’est orienté vers des études en droit à l’Université de Montréal. Au-delà de sa pratique privée, il a démontré, dès ses débuts, son engagement envers la profession et la communauté juridique en s’impliquant dans diverses organisations et comités.

En 2011, il fonde son cabinet avec pour mission de créer une approche centrée sur les besoins de chacun de ses clients faisant face à des accusations criminelles et devant naviguer notre système juridique complexe. Dans son approche adaptée, il tient compte des circonstances individuelles et des objectifs spécifiques de chacun de ses clients. Son écoute et son empathie lui permettent de guider et rassurer chaque individu à travers le processus judiciaire souvent intimidant et rempli d’incertitudes.  

Pour Me Haouzi, le client idéal est celui qui fait est confrontée à la justice pour la première fois, et reconnaît l’importance cruciale et capitale d’éviter un casier judiciaire. Reconnu pour son approche humaine, il travaille en étroite collaboration avec ses clients. Il tente de mieux comprendre chaque individu dans sa complexité incluant les facteurs sous-jacents aux accusations criminelles. Cette approche lui permets d’obtenir les meilleurs résultats pour ses clients. 

Avec Maître Zalman Haouzi, vous pouvez être assuré de bénéficier d’une représentation juridique engagée, compétente et axée sur vos besoins, visant à obtenir les meilleurs résultats possibles dans chaque situation.

Contactez dès aujourd’hui Maître Zalman Haouzi, et découvrez comment son expertise et son engagement peuvent faire la différence dans votre affaire criminelle.

Education

  • McGill University, Bachelor of Arts (Psychology), 2006
  • Université de Montréal, Bachelor of Laws (LL.B.), 2009

Barreau

  • Barreau du Québec, 2011